Publié le 07.06.2015 par ChroniqueAssmat :: Evènement :: Mise à jour le 21.11.2016

Samedi 6 juin 2015 avait lieu au Conseil général de la Gironde, le 1er Forum des assistants maternels

Organisé par l'OGIAPE (Observatoire Girondin Inter-institutionnel de l'Accueil de la Petite Enfance) le Forum des assistants maternels de Gironde le 06 Juin 2015 était une première. Le sujet principal en était la formation des assistantes maternelles. Ouvert à tous, parents, animateurs de Ram, puéricultrices etc, ce forum a rassemblé près de 200 personnes car  l'amphi  Badinter de l'Immeuble Gironde était presque plein pour la conférence de Madame Bosse-Platière, point fort de la matinée. Il est néanmoins regrettable que l'information ait si mal circulé à travers le département et que des secteurs entiers, tel Mérignac, deuxième commune de Gironde, ait été si peu représenté, alors que nous y sommes près de 500 assistantes maternelles....

L'intervention de Madame Suzon Bosse-Platière, psychopédagogue, formatrice, intervenante spécialisée petite enfance auprès de plusieurs organismes, membre de l'association Pikler-Loczy et auteure de plusieurs livres sur l'accueil de la Petite Enfance, était très attendue. Madame Bosse-Platière décrit notre métier, ses contraintes, ses difficultés, ses aberrations, ses paradoxes, avec une parfaite exactitude. Entendre ainsi parler de notre quotidien par une personne hautement qualifiée, était vraiment une très grande satisfaction pour nous toutes, car Madame Suzon Bosse-Platière met les mots précis, sans pudeur excessive (un chat étant un chat et un parent-employeur intrusif un parent-employeur intrusif), sur les situations qui font notre quotidien.

 

 

 

                         

Son intervention sera mise en ligne par le Conseil général dans un avenir proche et dès que j'aurai le lien, je le mettrai dans cet article : ainsi chacun pourra juger de la pertinence de ses propos.

 

Madame Bosse-Platière a très clairement dénoncé le fait que la formation des assistantes maternelles, contrairement aux discours ambiants, était considérée par les pouvoirs publics comme peu importante : le passage de l'Ep1 du Cap Petite Enfance à la fin des 120h de formation initiale, sans obligation de réussite, en étant le parfait exemple !
Elle cite à cet égard le Président du Conseil général du Rhône, son département, Monsieur Mercier : « ce n'est pas nécessaire de dépenser tant d'argent public pour former des mères de familles ! »
Pourtant, elle insiste sur le fait que l'argent public est bel et bien jeté par la fenêtre puisque dans son département, notre profession accuse un turn-over de 2 ½ ans !!! Former tant de collègues pour qu'elles arrêtent le métier au bout de 2 ½ ans devrait tout de même en interpeller plus d'un ...

 

A ce propos, il est utile de signaler que Madame Bosse-Platière a évoqué le CAMAM, Collectif qui réclame la création d'une formation diplômante avant de pouvoir exercer notre métier afin de lui donner visibilité, crédibilité et reconnaissance, préférable au CAP Petite Enfance, ne concernant que trop peu notre métier. Si nous sommes effectivement souvent des mères de famille, nous sommes aussi et avant tout, des professionnelles de la Petite Enfance, des professionnelles de terrain, souvent hautement qualifiées et proposant une qualité d'accueil hors pair. Une formation diplômante ne ferait qu’asseoir cette réalité.

 

La conférence fut suivie de quelques questions du public, trop peu nombreuses faute de temps, puis de deux tables rondes.
La premières a présenté deux binômes parents-employeurs/assistantes maternelles qui ont vanté les mérites de la formation continue, décrivant de manière très sympathique ce que les formations que nos collègues avaient suivies leur avaient apporté dans leur travail auprès des enfants.
A la grande question « partir en formation durant le temps de travail, comment faire ? » j'ai proposé de rendre la formation continue obligatoire, idée que Madame Bosse-Platière a rejetée, jugeant indispensable que cette démarche soit le fruit du volontariat. Je persiste néanmoins à penser que cela résoudrait beaucoup de difficultés et faciliterait grandement  l'accès à la formation continue....

 

La deuxième table ronde a réuni des représentants du Greta et d' Iperia (FEPEM-IRCEM) venant faire leur publicité. La représentante des parents-employeurs de la branche professionnelle (FEPEM) a précisé qu'il existait présentement un diplôme d'assistant maternel et qu'elle ne voyait pas trop « ce que réclamait ce petit collectif-là, de je-ne-sais-où » balayant d'un geste de la main l'intervention de la représentante du CAMAM pour la Dordogne, Corinne Allégret, expliquant que le diplôme d'Ipéria, par ailleurs très intéressant, était obtenu par le biais de la VAE, alors que le CAMAM souhaite, lui, introduire l'obligation d'une formation diplômante avant d'exercer notre métier, intervention néanmoins saluée par une grande partie de la salle.
La représentante des parents-employeurs (FEPEM ) a aussi ajouté que la participation des employeurs à la formation continue passerait de 15% actuellement , à 35% :
13 000 assistantes maternelles seulement étant parties en formation continue en 2014 sur toute la France, on peut légitimement se demander où passe tout cet argent !?

 

Plusieurs stands étaient présents dans le hall du bâtiment : le Greta présentait la formation aux gestes de premiers secours (toujours passionnant), Ipéria le catalogue de ses formations, la Pmi plusieurs fascicules en libre service et la Cellule Ressource Handicap Pmi son "action" … Ainsi Madame Véronique Labidoire nous a exliqué qu'en cas de questionnements concernant l'accueil d'un enfant porteur de handicap, nous devions nous tourner en premier lieu vers notre Pmi de secteur, puis, en cas de « difficultés de communication », vers notre animatrice de Ram, puis en tout dernier recours, vers eux … Étant précisé dans leur fascicule que « la puéricultrice et le médecin de la Cellule Ressource Handicap PMI sont à votre écoute pour préparer avec vous l'accueil de cet enfant. Pour vous soutenir et vous accompagner tout au long de cet accueil en construisant avec vous un projet adapté, en facilitant les liens avec les partenaires qui s'occupent de l'enfant et le soignent. » Concernant l'écoute, le soutien et l'accompagnement, d'aucuns jugeront …

Nous espérons l'année prochaine que cette expérience sera reconduite, sur une journée entière.  Merci à tous les organisateurs de cette manifestation. Nous avons été très bien reçues !
Françoise Näser

Merci à notre collègue Sandrine Lacombe pour m'avoir autorisée à utiliser ses photos personnelles prises ce jour-là.

 

 


Laisser un commentaire ?

Par sandrine33 le 03.07.2015


Merci pour ce compte-rendu très précis de cette journée. Pour ma part je n'en ai pas pris le temps. Je vais donc mettre un lien direct sur ton blog. Je partage avec plaisir les photos que j'ai réussi à prendre. A défaut d'avoir appris quelque chose sur la formation, nous avons pu nous revoir et échanger et rien que pour cela ce fût un très agréable moment. Je n'ai toujours pas trouver le lien du discours de mme Bosse-platière. A très bientôt Françoise...

1 Réponse(s)

ChroniqueAssmat à répondu le 03.07.2015


Encore merci pour tes photos, Sandrine.
Tu as raison, rien de nouveau sur la formation, mais le plaisir de se trouver dans une salle avec d'autres assistantes maternelles concernées par leur métier ...
Amitiés

Par sylvielo le 08.06.2015


Merci pour ce compte rendu qui nous donne un tres bon aperçu de ce Forum

1 Réponse(s)

ChroniqueAssmat à répondu le 10.06.2015


dommage pour les absentes qui nous ont manqué ....

Vous n'êtes pas connectés !

Pour pouvoir vous connecter, veuillez vous connecter s'il vous plait

Se connecter a mon compte Créer un compte

Les catégories

Facebook

Les Dernières publications

Les derniers commentaires