Au coeur des émotions de l'enfant

Publié le 31.08.2016 par ChroniqueAssmat :: Chronique littéraire :: Mise à jour le 31.08.2016

Le best-seller d'Isabelle Filliozat « Au cœur des émotions de l'enfant » trône déjà depuis de nombreuses années, bien en vue, dans votre bibliothèque, c'est certain ! Néanmoins, à ceux (peu nombreux) qui ne connaîtraient pas encore, je ne pourrais que conseiller vivement d'aller l'acheter au plus vite. Sorti en 1999 aux éditions Lattès, puis édité en 2013 chez Marabout en format poche, ce livre est vraiment indispensable à tous ceux qui de près ou de loin côtoient des enfants, car « aider un enfant à grandir, c'est grandir soi-même. » (page 26).

Encore une fois (tout comme dans « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent » de Adele Faber et Elaine Mazlish) il est question d'améliorer la communication avec les enfants : encore une fois, tout paraît simple et limpide à comprendre, en apparence, et si compliqué à appliquer car « pouvons-nous parler de l'éducation de nos enfants sans parler de celle que nous avons reçue et combien elle a pu nous marquer, consciemment ou non ? » (page 18). Il est réellement difficile et compliqué de nous débarrasser des vieux mécanismes éducatifs, de guérir de notre propre enfance. Pourtant cela semble bien indispensable car « tout ce que vous n'aurez pas résolu, vos enfants y feront face d'une manière ou d'une autre » (page 307)

Ce livre parlent d'émotions, bien sûr, la peur, la colère, la joie, la tristesse etc. De cauchemars, de pleurs, de dépression, de séparation, de divorce, bref, de tous ces sujets que nous avons tant de mal à aborder honnêtement avec nos enfants. Apprendre à écouter, d'une véritable écoute empathique est sans doute la clef : « Or, avouons-le, il est parfois difficile de se contenter d'entendre un problème sans prendre parti, donner des solutions ou son avis, d'écouter une émotion sans chercher à rassurer, à colmater, à réparer. » (page 300) Isabelle Filiozat nous aide sur ce chemin grâce à ce livre. Les conseils sont concrets et peuvent être complétés par la lecture de : "J'ai tout essayé!" (Jean-Claude Lattes 2011)

Combien de violentes colères, de rages destructrices (de celles qui laissent tout le monde épuisé et désespéré) pourraient être évitées si l'éducateur apprenait simplement à accueillir l'émotion de l'enfant (très facile à dire et si difficile à mettre en pratique). Savoir décoder les besoins (la faim, la fatigue …) indispensables à satisfaire, et les envies (un nouveau jouet, une deuxième glace...) est un travail exigeant mais indispensable, pour réagir avec justesse : « L'enfant n'a pas toujours besoin que ses envies soient satisfaites, il veut juste qu'elles soient reconnues, que ses émotions soient entendues » (page 176). Accueillions l'émotion, mettons des mots sur le ressenti et surtout "écoutons nos enfants pour qu'ils sachent écouter." (page 311)

Et pour finir, la plus jolie phrase de ce livre, à mes yeux, en page 286 :
« Le devoir le plus important que nous ayons envers nos enfants, après celui de les nourrir et de les protéger, est d'être heureux. "
soyez heureux !
Françoise Näser

 


Laisser un commentaire ?

Il n'y a pas de commentaire pour l'instant

Soyez le premier a laisser un commentaire sur cette article !

Vous n'êtes pas connectés !

Pour pouvoir vous connecter, veuillez vous connecter s'il vous plait

Se connecter a mon compte Créer un compte

Les catégories

Facebook

Les Dernières publications

Les derniers commentaires