Fière d'être assistante maternelle !

Publié le 30.03.2016 par ChroniqueAssmat :: Mes chroniques mensuelles :: Mise à jour le 30.03.2016

 

Ma chronique d'avril 2016 :

Devant le formulaire Cerfa n°13394*02 à remplir, Aline est dubitative. Depuis un moment déjà, elle planche avec application sur des questions plus ou moins complexes qui seront déterminantes pour sa vie professionnelle future.

Pourquoi souhaitez-vous devenir assistant(e) maternel(le) ?
Ce n'est pas tant la question en elle-même qui pose problème à Aline, mais plutôt le peu de place laissé pour y répondre. Comment formuler en si peu de lignes, l'envie, le besoin de travailler avec des enfants ? Devenue récemment maman, elle s'émerveille chaque jour devant ce petit être si parfait, ce bébé ardemment désiré, tant attendu, porteur de tant d'espoir. Dans un monde rude, parfois désespérant, injuste, violent, un bébé, c'est sans doute le plus grand espoir d'une humanité meilleure. Aline s'émerveille devant ses yeux au regard si profond : les nourrissons ont parfois des regards de sages vieillards, comme si rien de notre monde ne leur était inconnu, comme si rien ne pouvait les surprendre. Elle s'émerveille aussi de ces progrès accomplis tous les jours, de cette découverte de notre environnement, de cette curiosité chaque jour renouvelée. Elle l'entoure chaque jour d'amour, accompagne son éveil et patiemment, veille à son bien-être. Mais, si elle s'émerveille devant son propre enfant, quelle sera son attitude face aux enfants des autres ?

Car, à la réunion d'information, on a bien attiré l'attention sur ce point : c'est un métier. Il faudra être capable de faire montre d'attitudes, de réflexions et de  relations professionnelles, tant avec les Petits qu'avec leurs parents. D'ailleurs cette réunion d'information en a refroidi plus d'un, tant les difficultés et les complexités de ce métier ont été mises en avant : organisation avec ses propres enfants, intrusion dans la sphère familiale, responsabilité civile et pénale, obligation de réussite en matière de sécurité, difficultés contractuelles, chômage … Quels sont donc les bons côtés, les points positifs de cette profession ? Certains ont quitté cette réunion découragés ! Mais pas Aline, non, elle, elle a décidé tout au contraire de se lancer dans cette aventure. Son conjoint la soutient dans cette démarche, ce qui est indispensable. Leur foyer va devenir le lieu de travail d'Aline, ce qui entend aussi quelques aménagements à prévoir. Et elle attend beaucoup de la formation qui va la transformer en professionnelle de la Petite Enfance. 120h … Certes, cela peut paraître très peu tant les domaines à  aborder sont nombreux et complexes, mais elle n'est pas totalement novice non plus.

Car depuis qu'elle a repris son travail au bureau, c'est à une assistante maternelle expérimentée qu'elle a confié la prunelle de ses yeux, son bébé. Aline a beaucoup de respect et d'admiration pour cette femme qui accueille avec une apparente facilité quatre enfants à plein temps : toujours de bonne humeur,  toujours le sourire aux lèvres, toujours disponible. Son amour des enfants est une évidence et ceux-ci s'épanouissent chez elle, vivent et grandissent  en harmonie. Pour Aline, c'est un modèle, bien qu'elle sente intuitivement qu'elle fera sans doute les choses un peu différemment : elle souhaite développer et mettre en place ses propres valeurs éducatives. Avec la naissance de son bébé, elle a découvert un nouvel univers bien loin de ses compétences actuelles et des transactions commerciales qu'elle pratique depuis des années : elle a lu sur les pédagogies Pikler ou Montessori, visionné des films et surtout, s'est penchée sur sa propre enfance. Ce bouillonnement d'idées nouvelles ne demande plus qu'à être mis en pratique !

Pourquoi souhaitez-vous devenir assistante maternelle ? Pourquoi en effet vouloir quitter un emploi stable, correspondant à des compétences acquises lors de longues études, pour un emploi précaire dont il lui reste tout à apprendre ? Pourquoi chercher à travailler seule chez elle, elle qui ne jure que par ses collègues de bureau et leur papotage sympathique autour de la machine à café ? Pourquoi échanger les succès professionnels gratifiants contre un travail invisible, dont la pénibilité et le manque de reconnaissance sont bien connus ? De nombreux « pourquoi » mais toujours pas de réponse à cette question si innocemment complexe. Assistante maternelle, une vocation soudaine ? De fait, les questions éducatives et pédagogiques sur lesquelles elle s'est penchée depuis la naissance de son bébé lui ont ouvert un tout nouvel horizon. Si les parents restent les premiers éducateurs de leurs enfants, elle sait qu'elle peut leur apporter beaucoup et souhaite participer à la co-éducation de leur Petit. Et, même si Aline sait qu'il y aura des embûches sur le chemin qu'elle a choisi, elle est sure de cette nouvelle orientation et déjà fière de vouloir devenir assistante maternelle.
Françoise Näser

 

Une vraie vie de nounou

toujours en librairie ou sur

les sites de vente en ligne

12€


Laisser un commentaire ?

Il n'y a pas de commentaire pour l'instant

Soyez le premier a laisser un commentaire sur cette article !

Vous n'êtes pas connectés !

Pour pouvoir vous connecter, veuillez vous connecter s'il vous plait

Se connecter a mon compte Créer un compte

Les catégories

Facebook

Les Dernières publications

Les derniers commentaires