Publié le 17.07.2014 par ChroniqueAssmat :: Mon actualité :: Mise à jour le 05.08.2014

 

 


Ce projet  refait régulièrement surface entraînant discussions et polémiques.
 Mesure sociale destinée à aider les familles en difficultés à financer un mode d'accueil, elle inquiète à juste titre, ne sachant exactement comment elle sera appliquée. Si la Caf verse directement aux professionnelles la part correspondant à l'allocation reversée aux parents, ceux-ci n'auront plus qu'à payer directement à leur assmat, la partie restante.

 

 

                           Le tiers-payant est-il une bonne chose ?

 

 

Oui, si les familles souhaitant adhérer au système signent une convention entre la Caf, le Conseil général et nous-mêmes, les contraignant à respecter des engagements, notamment en matière de respect des dates de paiement.

Non, si ce système est généralisé, sans suivi ni contrôle.

Oui, si ce principe permet à des femmes (en général) de pouvoir accéder au monde du travail.

Non, si d'éventuels fraudeurs n'arrivent pas à être confondus, comme c'est actuellement le cas avec Pajemploi (où des employeurs peu scrupuleux continuent parfois leurs déclarations pour toucher l'aide de la Caf, alors que le contrat est terminé : est-ce dans ce cas à l'assmat à apporter les preuves du délit?)

Oui, si les assistantes maternelles, premières intéressées et concernées par ce projet sont associées à son élaboration et peuvent faire entendre leurs inquiétudes et leurs craintes.

Non, si la Caf profite du système pour chercher à imposer des tarifs. Ou toutes autres contraintes, comme celle des horaires.

Il reste à l'heure actuelle bien trop de zones d'ombre pour prendre parti pour ou contre un projet dont nous  ne savons trop peu de choses. Toutefois, veillons à ce que le tiers-payant ne nous soit pas imposé, de manière unilatérale, sans concertation et sans filets de sécurité, en pensant à tort qu'il favorisera l'emploi des assistantes maternelles, alors qu'il risquerait au contraire de les mettre en difficulté.

 

  toujours en librairie (12€)

  et sur les sites de vente en ligne


Laisser un commentaire ?

Par Isabelle prevot le 28.07.2014


Il y a certes matières à débattre , mais malheureusement il va être difficile pour nous de savoir si cela ne va pas nous être imposé en force sans qu'on est le temps de réagir , en plus comme vous le dites tout sa est bien flou pour nous professionnelle , alors imaginons un instant les parents qui ne chercheront pas plus loin que leur portefeuille, les magouilles sur la résiliation de leur compte en fin de contrat sont tellement courante actuellement, qu'il faudrait avant tout clarifier ce problème ,avant de mettre en place autre chose ,restons très vigilant sur ce bruit qui courre s’amplifie,le gouvernement nous passant les lois en douce;

0 Réponse(s)

Vous n'êtes pas connectés !

Pour pouvoir vous connecter, veuillez vous connecter s'il vous plait

Se connecter a mon compte Créer un compte

Les catégories

Facebook

Les Dernières publications

Les derniers commentaires