Les mots doux

Publié le 08.01.2017 par ChroniqueAssmat :: Mes chroniques mensuelles :: Mise à jour le 08.01.2017

Ma chronique de Janvier 2017

« Tu vois ? La petite taupe est couchée dans son lit. Elle a froid parce que c'est l'hiver et comme il fait nuit, elle a allumé des bougies. Et là, quelqu'un frappe à la porte ! » De son index recourbé, Nounou  donne trois petits coups sur le livre : « Toc ! Toc ! Toc ! ». Elle observe d'un air malicieux les enfants autour d'elle. Le plus jeune, encore un bébé, est assis sur ses genoux, une place de choix, tandis que les deux autres sont confortablement lovés dans le canapé : l'un suce son pouce avec application, l'autre câline son doudou. Toute la petite troupe est attentive. Ils connaissent tous cette histoire maintes fois lue déjà. Chacun veut à son tour toquer à la porte et répéter « toc, toc, toc ». C'est le côté répétitif de l'histoire qui leur plaît : à chaque page apparaît un nouvel animal derrière la porte, accueilli par la généreuse petite taupe. Lorsque tous sont réunis autour d'un bon thé, toque alors un redoutable loup ! Nounou fait bien des mystères, module le son de sa voix, tourne la page très lentement en criant « c'est le loup ! » : les enfants attendent ce moment avec impatience et tous rient de la bagarre qui s'en suit ; le blaireau donne des coups de casserole sur la tête du loup, tandis que la grenouille lui attache les pattes. Les enfants sont aux anges ! C'est leur histoire préférée, celle qu'ils réclament toujours et avec laquelle Nounou aime bien commencer sa séance de lecture. L'histoire, bien que très simple, fascine les enfants et chacun y va de son commentaire : « le blaireau est enrhumé, hein Nounou ? Il a pas d'mouchoirs, lui ? » ou bien « Elle est où la maman des petits oiseaux ? » Fusent alors les « encore ! » mais Nounou réussit à négocier l'album suivant.

Le changement de livre provoque un moment de flottement. Maxime, le plus grand des enfants décide alors d'aller jouer avec les petites voitures, mais les deux autres enfants attendent la suite. Lola est une petite hamster vraiment craquante, avec ses grosses joues. Elle a une vie bien remplie de jeune écolière ! Mais là, elle a surtout un problème car personne ne veut écouter ses « mots doux ». Ce livre est d'une grande tendresse et les aquarelles dans les tons très doux accentuent la délicatesse de l'histoire. « Moi, j'en connais des mots doux !» claironne Maxime qui joue toujours avec les voitures mais qui, pourtant, n'a pas perdu une miette de l'histoire. Garder ses mots doux pour soi toute une journée parce que personne ne peut les écouter, c'est difficile. C'est comme garder un secret. Maxime revient s'asseoir pour terminer l'histoire de Lola. A côté de Nounou, Nadia semble s'endormir en suçant son pouce. Le bébé s'agite : Nounou le repose sur son tapis de jeux, tout près et attrape un nouveau livre. Elle l'a acheté récemment pour compléter sa série de Jeanne Ashbé qu'elle affectionne particulièrement. Que de bêtises dans celui-ci ! A chaque fois, Nounou agite l'index en fronçant les sourcils « Non, non, non, on ne peut pas ! ». Nadia tourne la page pour revenir sur l'image du chat. Elle passe son doigt dessus : il ressemble à celui de Nounou. Et chez Nounou non plus, on n'a pas le droit de tirer la queue du chat. Puisqu'il semble impossible d'avancer dans l'histoire, Nounou laisse le livre à Nadia, et prend un nouvel album.

Celui-ci est vieux et abîmé : il a été maltraité par plusieurs générations de bébés accueillis. Il a été suçoté, déchiré et les pages ont été pliées à certains endroits. Difficile d'expliquer pourquoi les enfants l'aiment particulièrement. Bien sûr le suspense est grand : la petite souris va-t-elle échapper au chat ? Elle court à travers le jardin puis la maison abandonnée. « Qui a vu la souris ? Où est-elle cachée ? » et comme si c'était la première fois, les enfants montrent à l'unisson le balais dans la cuisine d'où n’apparaît plus que la queue de la petite souris. La cuisine de la maison abandonnée est détaillée longuement : la table est renversée, la vaisselle cassée et des feuilles mortes jonchent le sol, tandis que le vent s'engouffre par les vitres brisées. Ce désordre interpelle les enfants, comme à chaque fois. C'est bien loin de l'image de la cuisine bien proprette qu'ils connaissent chez eux. Cette maison à l'abandon semble les fasciner. Ou bien est-ce le hibou, ou le chien qui arrive à la rescousse ? Qu'en pensent-ils vraiment ? Nadia, de son côté, a terminé d'étudier toutes les bêtises faites par le bébé et tend l'album « Coucou ! » à Nounou. Là aussi, c'est la répétition qui plaît particulièrement aux enfants. Ils peuvent s'identifier sans peine au bébé caché derrière un coussin, derrière le fauteuil ou sous la couette : la répétition du « coucou ! » est rassurante. De son tapis de jeux, Bébé participe : à chaque « coucou ! », Nounou le regarde en souriant. Elle aime les livres et les beaux albums pour les enfants. Elle les choisit avec soin et a grand plaisir à en acheter de nouveaux. Ce bonheur de la lecture est un don pour les enfants, un moment de partage, une rencontre de « mots doux ».
Françoise Näser

 

                Pour en savoir plus sur le monde des assistantes maternelles :

              

 

illustrations :
- Petite taupe, ouvre-moi ta porte ! , Orianne Lallemand Claire Frossard, Editions Philippe Auzou, 2009
- Les mots doux, Carl Norac et claude K.Dubois , L'école des loisirs, 1996
- Gare à toi, souris !, Judy Waite et Norma Burgin, Magi Publications (London) 1998


Laisser un commentaire ?

Il n'y a pas de commentaire pour l'instant

Soyez le premier a laisser un commentaire sur cette article !

Vous n'êtes pas connectés !

Pour pouvoir vous connecter, veuillez vous connecter s'il vous plait

Se connecter a mon compte Créer un compte

Les catégories

Facebook

Les Dernières publications

Les derniers commentaires