Publié le 12.10.2013 par Administrateur :: Chronique littéraire :: Mise à jour le 12.10.2013

Certains qui ont lu avec bonheur « Pourquoi les bébés jouent ? » et « Les incroyables aventures des bébés » seront peut-être surpris de prime abord par ce livre et éprouveront sans doute un peu de difficulté à y entrer . Car, si Laurence Rameau nous parlent encore et toujours de bébés, il s'agit moins de leurs jeux et de leurs aventures cette fois-ci, mais plutôt de leurs modes d'apprentissage, des notions finalement indispensables à connaître pour tous ceux qui travaillent auprès d'eux .

Les avancées technologiques sont aujourd'hui telles, et en particulier celles concernant l'imagerie cérébrale, les neurosciences et les recherches en psychologie, que l'on en sait beaucoup plus sur le fonctionnement du cerveau .  « Ce cerveau est le résultat de nombreuses interactions entre héritage générique, expériences vécues, facteurs biologiques et environnementaux » page 16 . Ceci confirme bien sûr ce que l'on pressentait déjà sur l'importance du rôle de ceux qui s'occupent des bébés !

Laurence Rameau milite donc pour une meilleure formation des professionnels de la petite enfance, tenant compte de l'avancée des connaissances scientifiques : « Il y a actuellement une absence de formation adaptée de tous les professionnels chargés d'accueillir les bébés dans les lieux d'accueil et pas seulement des « nounous » . » page 93. Ceux qui ont décidé envers et contre tout d'essayer de mieux appréhender la réalité des bébés, d'entrer dans leur monde, de se hisser à leur hauteur, eh bien , ceux-là mêmes éprouvent alors le plus grand mal à faire comprendre leurs découvertes et leurs émerveillements … Laurence Rameau nous aide souvent à mettre des mots sur ce que nous pressentons !

J'ai particulièrement été interpellée par le chapitre « Un bébé scientifique-né » pages 57-66 : Laurence Rameau y parle du théorème de Bayes (un mathématicien anglais mort en 1761) « qui révolutionne aujourd'hui de nombreux domaines de recherches dont les sciences du comportement et les sciences cognitives et qui serait le reflet du développement cognitif des bébés » page 59 . Si les bébés entre 0 et trois ans apprennent si vite, c'est qu'ils appliquent le théorème de Bayes !!!  « Ils établissent alors des statistiques et calculent des probabilités, font des hypothèses qu'ils vérifient par de nouvelles expériences et réactualisent alors leurs résultats . » page 60 . Pensez à Bayes la prochaine fois que Bébé laissera tomber 10x de suite sa cuillère du haut de sa chaise-haute !

A lire aussi : « Pourquoi les bébés jouent ? » et « Les incroyables aventures des bébés. »


Laisser un commentaire ?

Par Tatienathou le 15.10.2013


J'ai lu effectivement " pourquoi les bébés jouent" et j'avoue que le livre était interressant, mais je ne suis pas sur que tout soit effectivement comme le dis Laurence, où alors une remise en question s'impose !! Par contre j'ai compris d'autres choses et notamment l'histoire du tobbogan à l'envers , mais il est vrai que l'on ne peut pas sous peine de chute le laisser l'explorer dans ce sens. Je suis pour la découverte non guidée, chez tatie pas de parc , pas de trotteur. Je suis également une adepte de Montessori, j'essaie au mieux d'adapter ces principes dans la vie des loulous chez Tatie. En tout cas il est interressant de le lire et de l'avoir dans sa bibliothèque.

0 Réponse(s)

Vous n'êtes pas connectés !

Pour pouvoir vous connecter, veuillez vous connecter s'il vous plait

Se connecter a mon compte Créer un compte

Les catégories

Facebook

Les Dernières publications

Les derniers commentaires