merci à vous

Publié le 17.02.2016 par ChroniqueAssmat :: Mon actualité :: Mise à jour le 17.02.2016

Écrire c'est un moment de solitude : seule devant son écran, je tapote sur le clavier. Jamais, je ne pense aux personnes qui vont me lire. Combien seront-ils ? 30 lecteurs, 500 avec un peu de chance, quelques milliers lorsque l'article est vraiment bon. Certains écrivent dans le bruit, ou bien avec de la musique. J'ai besoin de concentration et de calme pour entendre mes propres pensées. Écrire , c'est vider son cœur, son âme, sa tête. Ce texte, un nouveau texte, je le porte durant quelques jours : je cherche la phrase d'accroche, la problématique, le fil rouge. Il tourne et retourne dans ma tête, jour et nuit. Et puis, un matin, je m'assieds à mon bureau et je commence à écrire. En général, le fil se déroule alors tout seul, comme si l'histoire avait mûri sans que j'y prenne gare et s'était écrite à l'avance : je n'ai plus qu'à  mettre au monde ce texte nouveau-né.

Lorsque pour la première fois, un récit dépasse les 10 000 lecteurs, je m'interroge. Ai-je été meilleure que d'habitude ? Plus de 10 000 lecteurs, c'est une première pour mon petit blog ! Que s'est-il passé ? Des chroniques, j'en écris tous les mois depuis maintenant 3 ½ ans et aucune n'avait jamais franchi un tel cap. Je m'en réjouirais ouvertement si la mésaventure que je raconte n'était pas si affreuse. Alors les réseaux sociaux s'en emparent et le texte est partagé et repartagé. Des collègues connues et moins connues ont la gentillesse de le partager sur leur page facebook. Les gens s'émeuvent à juste titre d'une histoire terrible, d'un drame humain. Et surtout, ils se sentent concernés directement, puisque cette histoire pourrait très bien nous arriver à toutes, notre pire cauchemar, en quelque sorte. « Mais quelle horreur ! » commentent-ils. Que faire, comment se prémunir d'une telle chose, comment venir en aide à notre collègue ? Les messages de soutien sont nombreux et font chaud au cœur.

Je ne suis que le passeur de mots, l'interprète, la messagère d'une histoire qui bouleverse les lecteurs. Un témoignage fort d'une collègue qui continue à se battre contre l'injustice qui lui a été faite. Je vous remercie tous, un par un, d'avoir pris un peu de votre temps pour me lire.
Françoise

Ma chronique de Février 2016 :
http://www.chroniqueassmat.fr/content/article/presomption-d-innocence--/#.VsQ21eYRFDo

 


Laisser un commentaire ?

Par bbjyb le 17.02.2016


J attends toujours votre chronique tous les mois avec impatience, vous avez le don d écrivain j en suis sûre. Vos chroniques, synthèse d histoires tragiques ou pas , sont toujours très intéressantes. Et bravo pour ce succès qui n est que mérité.

1 Réponse(s)

ChroniqueAssmat à répondu le 17.02.2016


Comme c'est gentil, merci beaucoup !

Vous n'êtes pas connectés !

Pour pouvoir vous connecter, veuillez vous connecter s'il vous plait

Se connecter a mon compte Créer un compte

Les catégories

Facebook

Les Dernières publications

Les derniers commentaires