rapport Giampino

Publié le 16.05.2016 par ChroniqueAssmat :: Mon actualité :: Mise à jour le 16.05.2016

Rapport Giampino 9 Mai 2016

La lecture de ce rapport est tout à fait passionnante, instructive et enrichissante car "une politique nationale, globale de l'accueil de la petite enfance, centrée sur le développement de l'enfant n'existe pas à ce jour" (page 54). La vision pluridisciplinaire de l'accueil du jeune enfant selon des critères de bien-traitance, de bien être, d'épanouissement, de « bien grandir », de prime éducation et de développement du tout-petit est un grand atout. En effet, 120 personnes de tous horizons ont participé à cette mission (dont 3 assistants maternelles (1)), sous la direction de Sylviane Giampino, psychologue et psychanalyste, répondant à une lettre de mission de Laurence Rossignol (2) du 16 Juin 2015. « L'une des questions posées aux quelques cent vingt personnes consultées par la mission était : quelles sont les principales caractéristiques du développement et de la sensibilité des enfants de moins de trois ans qui doivent être prises en considération pour penser et pour organiser les modes d'accueil en France ? » (page 37) et si je ne devais retenir qu'une seule chose de ce rapport, ce serait sans nul doute : les douze particularités du développement et de la sensibilité des enfants avant 3 ans à connaître pour orienter une politique d'accueil des tout petits. (voir page suivante sur le blog)

Quelques chiffres ( page 222) :
- au 1er Janvier 2015, La France hors Mayotte compte 2,3 millions d'enfants de moins de trois ans.
- en 2013 : 61% d'entre eux sont gardés la majeure partie du temps par leurs parents
- en dehors des parents, l'accueil chez une assistante maternelle agréée constitue le mode de garde à titre principal le plus fréquent, 19% (soit 996 300 enfants en 2013, p.26). Vient ensuite l'accueil en EAJE, 13%, puis l'accueil chez un autre membre de la famille (grands-parents etc) 3% et l'école 3% (8% pour les enfants de 2 ans)

"Faisant suite au constat, dressé par la mission, d'un lien insuffisant entre le monde de la recherche, l'univers institutionnel et la réalité quotidienne des modes d'accueil, le rapport entend d'abord établir une synthèse partagée du dernier état de connaissance quant au développement du jeune enfant ; puis en tirer les enseignements dans les domaines du lien avec les familles, de l'organisation des modes d'accueil, de la formation des professionnels ; de proposer enfin à chaque pas une préconisation dont le caractère concret et l'applicabilité sont les garants que le travail de réflexion mené aura des conséquences pratiques" (page 5)

                                     

Si je me suis attachée à relever ce qui touche particulièrement aux assistantes maternelles, quant à notre missions auprès des enfants et de leur famille, notre cadre de travail et notre formation, la lecture en parallèle de la situation des professionnels en EAJE est également très intéressante.

Les préconisations de la mission concernant les assmats sont :
- élaborer un texte cadre commun à tous les métiers de la petite enfance (page 55)
- créer une journée nationale des professionnels de l'accueil (p.56)
- généralisation d'un tiers dans la contractualisation et les relations employeurs/employés (page 69)
- proposer aux assmats qui accueillent un enfant avec un handicap ou une pathologie spécifique un interlocuteur de dialogue et d'accompagnement (p.108)
- explorer la possibilité d'un système de dédommagement financier pour le manque à gagner d'une assmat qui serait, au vu des particularités de la situation [handicap, maladie de l'enfant], empêchée d'accueillir un autre enfant (p.108)
- favoriser la généralisation d'un projet d'accueil chez les assmats avec, au besoin, un soutien des services de Pmi ou animateur de Ram (p.118)
- promouvoir les approches de bien-traitance [des professionnels] dans les modes d'accueil (p.120) « Un métier dont l'art est délicat, l'exercice passionnant et la pratique éprouvante » (p.116)
- institutionnaliser la réflexivité et le travail participatif autour du projet d'accueil au niveau des Ram (p.121)
-[pour lutter contre les violences professionnelles] apporter un soutien dans les pratiques avec les regroupements, les réunions, les activités communes pour sortir de l'isolement : trianguler la relation employeur et employé pour réguler les rapports de force, voire de domination (p.123)
- élargir les missions des Ram concernant la professionnalisation et conserver à la Pmi son rôle de contrôle et de suivi des pratiques professionnelles (p.124)
- rénover la formation des assmats (augmentation du temps de formation obligatoire initial et formation continue effective) pour développer la qualité de l'accueil et favoriser la mobilité professionnelle (p.125)
- examiner les causes des difficultés des crèches familiales « vu l'intérêt reconnu unanimement de ce type d'accueil » (p.127)
- [concernant les normes d'hygiène et de sécurité] rédiger et diffuser un document simple de synthèse sur les normes appliquées aux modes d'accueil, faisant la distinction entre ce qui est obligatoire et de qui est recommandé. « Il faut changer le paradigme, passer du « tout sécurité » à la culture du risque mesuré » (page 129)
- mener des études qui rassemblent chercheurs, acteurs et gestionnaires pour élargir la conception de la qualité de l'accueil aux enjeux de développement et d'épanouissement des jeunes enfants (p.132) et pour établir des indicateurs de qualité (p.133)
- "re-fortifier" la connaissance du développement de l'enfant : prendre en compte l'évolution des savoirs sur le jeune enfant et adapter ceux-ci à l'actualité de la condition du jeune enfant. Former aux méthodes de travail qui ne séparent pas le soin, l'éducatif, le relationnel, l'affectif ; former solidement les acteurs de l'accueil afin qu'ils puissent transmettre leurs savoirs et leurs pratiques aux futures professionnels en cours de formation (p.144)
- constituer une base commune aux formations des professionnels de l'accueil de la petite enfance (p.147) « Les formateurs doivent eux-mêmes être bien formés et curieux d'apprendre, pour qu'ils transmettent ces aptitudes à leurs apprenants. » (p.149)
- proposer de dénommer les titulaires du Cap Petite Enfance : « assistants d'accueil petite enfance » (page.150)
- doubler la supervision de la personne en alternance pour les assmats par un tuteur pédagogique exerçant dans un établissement ou une structure d'enseignement reconnue et par un assmat répondants à des critères à définir. (p.152)
- mettre en place une évaluation qualitative et quantitative du dispositif actuel de VAE en matière de diplôme Petite Enfance (la VAE est une voie prometteuse pour augmenter le nombre d'assistants maternels professionnels au sein des EAJE, par l'acquisition du Cap Petite Enfance ou du diplôme d’auxiliaire de puériculture) (p.154) « C'est une des raisons pour lesquelles les familles préfèrent parfois la crèche en invoquant le professionnalisme des auxiliaires de puéricultures » (p.160)
- faciliter l'accès aux événements, situations ou activités professionnalisantes dans les secteurs adjacents ou transversaux aux métiers de la Petite Enfance (ex : conférences, expos etc) (p.156)
- intégrer aux travaux en cours de révision du Cap Petite Enfance la nécessité d'une évolution des contenus de formations pour qu'ils correspondent aux attentes en mode d'accueil (p.158)
- "la mission ne recommande pas la création d'un diplôme d'assistant éducatif de niveau IV proposé par l'Institut Petite Enfance Boris Cyrulnik "(p.162)

« Si l'on ne peut que se féliciter que les assistant(e)s maternel(le)s soient désignés comme des professionnel(le)s de l'accueil au même titre que leurs collègues des structures collectives, il convient de souligner que le degré de professionnalisation qu'ils/elles ont atteint reste variable, et la reconnaissance dont ils/elles bénéficient partielle » (p.168)

- encourager les départements à pourvoir de manière suffisante les équipes de professionnels en charge de l'agrément des modes d'accueil (p.170)
- allonger la formation initiale obligatoire des assmats en vue de l'obtention du Cap Petite Enfance et lui adjoindre un stage en structure collective de l'enfance ou auprès d'un(e) assmat, pour simplifier l'accès à d'autres formations ou à une orientation vers les structures collectives (p.172)
- poursuivre l'élargissements des missions des Ram en lien avec les services de Pmi pour faciliter la mise en place de la formation continue des assmats (p.173)
- organiser la prise en charge des enfants pendant le temps de la formation des assmats, éviter l'avance parentale de salaire, inclure la prise en compte de la formation continue dès le stade de la contractualisation avec les parents (p.174)
- expérimenter de nouvelles missions pour les Ram et accroître leur implication dans la facilitation de la formation continue des assmats. « Pour autant, la solution d'une fréquentation obligatoire des Ram doit être écartée » (p.177) Faire des Ram les pivots de l'organisation de contextes professionnalisants pour les assmats (p.178) « La fonction d'animateur de Ram est cruciale pour fournir un appui professionnel aux assmats. Actuellement, rien n'est prévu dans la réglementation concernant leur formation ou leur statut » (p.178)
- permettre à certains assmats de devenir tuteur ou tutrice. (accueil de stagiaires) (p.180)
- instituer une fonction de coordination dans les Mam (p.181) « La mission s'interroge cependant sur les modalités de fonctionnements de ces accueils à caractère collectif, qui ne sont à ce jour pas encadrés par un professionnel en « fonction tierce » de régulation et d'animation » (p.181) (3)
- soutenir le développement d'association d'assmats, notamment de la sortie de l'isolement de certains assmats, du partage d'initiatives conviviales, créatives ou environnementales, des échanges d'expériences entre professionnel(le)s et de l'entraide locale, et, pour les enfants, de ces occasions d'ouverture relationnelle. Un partenariat entre ces associations et les services concernés (PMI, Ram, CCAS) est toutefois nécessaire. (page.181)

En conclusion, il ne faut pas oublier qu'il ne s'agit ici que de préconisations dont le gouvernement se saisira, ou pas. Ce rapport apporte nombre d'interrogations (préconisation de l'intervention d'un tiers dans les relations contractuelles avec les parents, élargissement des missions des Ram), quelques déceptions (pas d'obligation de formation diplômante pour accéder à notre métier, pas de création d'un diplôme de niveau IV accessible aux assmats) et de très bonnes surprises (soutien aux regroupements d'assmats et aux associations organisant des temps conviviaux, création d'un statut d'assmat-tutrice ou tuteur, création d'un document simple concernant les normes d'hygiène et de sécurité).

De nombreuses très belles phrases et citations émaillent ce texte. J'en ai choisi une pour finir :
« L'objet du narcissisme des parents c'est leur enfant, mais l'objet de valeur narcissique du professionnel c'est la qualité de son travail avec l'enfant » (p.173)

Françoise Näser, assistante maternelle

 

 

 

(1) Florence Gabrielle, assistante maternelle en crèche familiale dans le Val d'Oise a participé au  groupe de travail n°1 « se repérer dans ses relations »
Isabelle Fabre, assistante maternelle dans les Alpes-Maritimes a participé au groupe de travail n°3  « s'épanouir dans sa tête »
Martine Orlak (UFNAFAAM), assistante familiale a participé à la commission
Dorian Lalouette (UFNAFAAM) assistant maternel était son suppléant.
D'autres assistantes maternelles ont pu s'exprimer lors de réunions d'informations en leur qualité de syndicalistes.

(2) Secrétaire d'Etat au Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des droits des Femmes, Secrétariat d'etat chargé de la Famille, des Personnes agées et de l'Autonomie

(3) Si la mission s'interroge sur le fonctionnement des Mam, c'est peut-être dû au fait qu'aucune assmat travaillant en Mam n'a été auditionnée ?

Illustration :
-top.santé.com

 


Laisser un commentaire ?

Il n'y a pas de commentaire pour l'instant

Soyez le premier a laisser un commentaire sur cette article !

Vous n'êtes pas connectés !

Pour pouvoir vous connecter, veuillez vous connecter s'il vous plait

Se connecter a mon compte Créer un compte

Les catégories

Facebook

Les Dernières publications

Les derniers commentaires