Publié le 02.07.2015 par ChroniqueAssmat :: Mes chroniques mensuelles :: Mise à jour le 04.07.2015

En pays provençal, le portrait d'une assistante maternelle bienveillante.

Chronique de Juillet 2015


Chez Stéphanie, l'atmosphère est douce et sereine : aujourd'hui, elle a décidé d'allumer un feu de cheminée, et la chaleur apporte déjà du bien-être car dehors, il commence à faire frais dans cette magnifique région du Haut Vaucluse. Stéphanie attend trois mamans et leurs bébés pour une séance de massage Shantala, cet art traditionnel de massage des enfants venu d'Inde.
Ces mamans, Stéphanie les connaît depuis peu, depuis qu'elle a signé avec elles un contrat d'accueil : en effet, Stéphanie est assistante maternelle, mais bien plus encore. Formée à l'animation, habituée à gérer des groupes et à animer des ateliers, elle a décidé de créer un moment de convivialité entre les mamans afin de dissiper toute inquiétude et d'initier une relation de confiance.
Cette rencontre lui paraît utile également pour les aider à créer des liens entre elles, puisque leurs enfants vont bientôt être très proches et passer de longues heures ensemble chez leur nounou.

 

Stéphanie explique donc aux jeunes mamans qui ont déshabillé leur bébé, comment masser leur petit et tout ce que ces gestes vont lui apporter. Grâce au toucher qu'elles accompagnent de paroles et de regards tendres et bienveillants, elles entrent en communication vraie et profonde avec leur enfant. Celui-ci ressent les mains de sa maman sur lui, se sent apaisé et serein, enveloppé de son amour. Stéphanie remarque alors que le visage d'une des mamans est marqué de gros cernes et très vite, celle-ci en vient à parler de ses nuits blanches auprès d'un bébé qui refuse le sommeil. Ce bébé aux besoins intenses ne lui laisse pas une minutes de répit à vrai dire, et c'est en cherchant une solution à ce problème qu'elle a commencé à le porter en écharpe, afin de se libérer les mains pour pouvoir passer l'aspirateur, par exemple. Pour Stéphanie, c'est une révélation : elle adoptera alors l'écharpe pour son propre bébé et  orientera son parcours vers une formation de monitrice de portage puis la création de son association.

 

Accueillir trois bébés simultanément, ce n'est pas rien et pour beaucoup d'entre nous, franchement inconcevable ! Pour Stéphanie au contraire, aucun doute : aucun doute sur ses capacités et ses compétences, aucun doute sur son organisation et sa détermination. Elle va donc chambouler toute sa maison, pousser les meubles et installer de vieux tatamis récupérés du club de gym, permettant aux bébés d'évoluer librement sans danger : sa famille et elle s'adaptent entièrement à cet accueil particulier. Stéphanie va tout mettre en œuvre pour que ces trois bébés soient accueillis dans le respect de leur besoins et de leur rythme. Difficile, estimez-vous ? Pas pour Stéphanie qui pense tout le contraire : accueillir des bébés du même âge, qui grandissent ensemble, qui ont les mêmes besoins au même âge, c'est idéal. Même lorsqu'elle apprend qu'elle est elle-même enceinte, elle reste déterminée à poursuivre l'accueil des trois bébés. Sous les amandiers, pommiers et oliviers de son jardin, Stéphanie est une nounou heureuse, entourée de  bébés « cool » qui profitent avec bonheur de la pataugeoire en été !

 

Mais pour les biberons, comment fait-elle ? Chaque matin, elle demande aux parents à quelle heure les bébés ont mangé, puis, elle s'organise pour qu'ils puissent prendre leur biberon en décalé : cette organisation en amont lui permet d'anticiper les pleurs en proposant le biberon au bébé avant qu'il n'ait faim. Les parents adhèrent entièrement à la méthode et sont conquis par le savoir-faire évident de Stéphanie.
De même pour les siestes, elle propose de les coucher en décalant légèrement les horaires afin que celui qui chouine quelques minutes avant de s'endormir ne perturbe pas les autres. Pour le moment, ils dorment encore tous dans des lits parapluie. Ce n'est qu'après un passage dans une école Montessori qu'elle changera sa manière de faire, pour adopter hamacs, nidos ou matelas au sol, approuvée et encouragée en cela par sa puéricultrice de secteur qui estime que le plus important est que les petits dorment bien, peu importe où.

 

 

En quittant Marseille pour son paradis provençal, Stéphanie a dû faire face pour la première fois à une période de chômage. Habituée au flot de demandes de la grande ville et aux listes d'attente pour une place d'accueil, elle s'est retrouvée pour la première fois sans travail. Agréée pour trois places, elle a dû faire face à des parents négociateurs, marchandant les tarifs et prêts à tout pour faire baisser les prix : malgré la difficulté à trouver du travail, elle refuse d'accepter ces parents-là qui de toute manière feront de mauvais employeurs sur le long terme. Sure de ses choix pour une éducation respectueuse et bienveillante, elle décide d'élaborer son projet d'accueil permettant à ses futurs employeurs de mieux la connaître et de savoir ce qu'elle met en place pour les enfants pendant la journée : adaptation, sorties, activités, alimentation, sécurité affective, sommeil, tout y est. Ainsi, cette démarche permet de trouver des parents-employeurs qui partagent ses convictions, même si la plupart des jeunes parents ne savent pas encore exactement ce qu'ils cherchent... Ceux qui veulent juste une « bonne nounou » pour leur petit seront sans aucun doute conquis par la qualité d'accueil exceptionnelle que propose Stéphanie.
Françoise Näser

Retrouvez Stéphanie sur son blog : https://coolbebe.wordpress.com
Photos non libres de droit, issues du blog de Stéphanie (sauf celle des trois bébés http://club.ados.fr/nj-life/album-bebes-22945/photo/3-bebes-769888.html).


Françoise Näser,

auteure de

Une vraie vie de nounou

en vente en librairie ou

sur les sites de vente en ligne 12€
            

 

 


Laisser un commentaire ?

Par sandrine33 le 02.07.2015


Encore une fois un bel échange et une belle rencontre. Je suis sûre que Stéphanie va très vite trouver des parents intéressés et intéressants... Bon courage en attendant !

1 Réponse(s)

ChroniqueAssmat à répondu le 03.07.2015


Une collègue exceptionnelle dont le travail méritait d'être mis en valeur !

Par Coco le 02.07.2015


Comme une envie d'aller retrouver Stéphanie dans sa Provence et d'en prendre "de la graine" ! Merci Françoise de nous faire découvrir des collègues qui ont LEUR méthode considérée par la PMI et respectée par ses PE's ! Bonne continuation à elle ! :)

1 Réponse(s)

ChroniqueAssmat à répondu le 03.07.2015


Une rencontre très enrichissante qui rend optimiste sur l'avenir de notre profession :)

Vous n'êtes pas connectés !

Pour pouvoir vous connecter, veuillez vous connecter s'il vous plait

Se connecter a mon compte Créer un compte

Les catégories

Facebook

Les Dernières publications

Les derniers commentaires