Publié le 01.05.2015 par ChroniqueAssmat :: Mes chroniques mensuelles :: Mise à jour le 03.05.2015

Chronique de Mai 2015 :

Une journée idéale ... (au Pays des Merveilles)

En ce début de printemps, l'air est doux et léger. Les premiers rayons de soleil font un bien fou au moral et toutes les assistantes maternelles du quartier se retrouvent avec bonheur à l'aire de jeux. Il y a celles qu'on n'a pas vues de l'hiver, et dont les enfants ont bien grandi. Celles qui sont des habituées et qui sortent par tous les temps. Et enfin celles qui accueillent de nouveaux enfants. Ainsi Alice qui arrive à l'aire de jeu accompagnée de Stéphane et de Clémentine, toute joyeuse avec sa nouvelle poussette et dedans, un nouveau bébé !

 

 

Stéphane, lui, est arrivé ce matin à 7h30 chez sa nounou. Avec Alice, il a pris son petit déjeuner tout en discutant des sujets du moment. Stéphane est un Grand de plus de trois ans : il parle souvent de l'école avec un peu d'envie et beaucoup d'angoisse. Mais le sujet de conversation du jour porte sur les cadeaux reçus à son anniversaire et en particulier, ce fameux bateau de pirates. Avant l'arrivée de Clémentine, Alice  propose de lui lire quelques histoires : ils ont leurs livres préférés, ceux que l'on connaît pas cœur à force de les lire, mais  Alice négocie cette fois la lecture d'un nouvel album. Blottis l'un contre l'autre sur le canapé du salon, ils lisent et commentent l'histoire du petit chat qui a peur du chien. Stéphane tourne les pages en posant mille questions. L'arrivée de Clémentine interrompt ce doux moment de complicité : Alice accueille la petite de 2 ans, échange quelques minutes avec sa maman, note un changement dans le planning, lui souhaite une bonne journée, puis referme la porte. Elle propose alors aux deux enfants de faire de la peinture.

 

Les voilà donc installés devant leur grande feuille blanche, avec leur tablier, pinceaux et couleurs à disposition : très vite, c'est une feu d'artifice qu'ils inventent ! Les enfants adorent la peinture et en font très souvent chez Alice. Le soir venu, ils emporteront leurs œuvres à la maison et seront fiers de les montrer à leurs parents. Mais Alice ne quitte pas la pendule des yeux : elle attend le bébé qu'elle accueille depuis peu et  souhaite que l'activité soit terminée et que tout soit rangé pour pouvoir se consacrer au tout-petit qu'elle connaît encore mal. Ensuite, il faudra préparer tout le monde pour le départ au parc afin de profiter de cette belle journée. Lorsque retentit la sonnette, Stéphane et Clémentine jouent aux briques et construisent une « maison » pour les animaux : Alice a l'esprit tranquille pour accueillir la jeune maman qui a repris le travail depuis peu. L'organisation n'est pas simple : qui prend la voiture avec le siège auto, Papa ou Maman ? Qui prendra la poussette pour venir chercher Bébé ? On échange rapidement sur les dernières conseils du pédiatre : Nounou n'a certes pas fait médecine, mais son expérience et son bon sens semblent être appréciés par la jeune maman.

 

A l'aire de jeux, Stéphane rejoint immédiatement les enfants qu'il connaît et qu'il retrouve avec bonheur. La petite bande part à l'assaut du grand toboggan, enfin accessible pour lui, du haut de ses trois ans ! Clémentine réclame la balançoire et tout en gardant un œil sur Bébé qui gazouille allongé dans la poussette, Alice la pousse jusqu'à ce qu'un autre enfant réclame la place. « C'est vraiment une belle journée »  se dit-elle, lorsqu'elle voir apparaître au loin une Petite qu'elle a accueillie il y a quelques années, accompagnée de sa mamie. La Petite se jette dans ses bras, en l'appelant « Nounou ! » et Claire en est persuadée, à ce moment précis, « elle fait le plus beau métier du monde ! » . Entre elles, ses collègues discutent de la dernière réforme ministérielle qui les concerne, du calcul des impôts et autres soucis : c'est un moment important où elles peuvent échanger, évacuer les stress du métier, s'entraider, construire leur identité professionnelle. Mais déjà chacune regarde sa montre et songe à rentrer pour le déjeuner.

 

Le repas de midi c'est le coup de feu ! Les enfants sont un peu fatigués, surtout Stéphane qui est arrivé tôt. Il faudra sans doute l'aider à prendre son dessert … Clémentine, elle, mange de bon appétit et a très vite terminé. Alice voudrait avoir mis les deux plus Grands à la sieste pour pouvoir donner le biberon du bébé en toute sérénité. On passe donc rapidement aux toilettes, on se lave les dents et on retrouve son doudou et son petit lit pour un repos bien mérité. Un dernier câlin, un dernier « dors bien » et Alice peut se consacrer au bébé. Le biberon est avalé rapidement lui aussi, mais Alice sait que l'après-midi risque d'être long parsemé peut-être de micro-siestes … Bébé n'est pas un gros dormeur et Alice n'aura pas vraiment de pause. Elle en profite pour ranger le salon, nettoyer les restes du repas, préparer une activité manuelle pour le lendemain, remplir les cahiers de liaison agrémentés de photos … tiens, Bébé s'est endormi ! Elle peut donc ouvrir un livre ou une revue, l'oreille attentive aux Baby-phones qui l'informent si l'un ou l'autre des enfants se réveillent.

 

Après le goûter, les départs des enfants vont s'échelonner : Alice décide de profiter encore de cette belle journée et propose aux enfants de sortir les porteurs, les tricycles et les ballons. Dans le jardin, ils s'en donnent à cœur joie jusqu'à l'arrivée de leurs parents. Alice prend un réel plaisir à jouer au ballon avec Clémentine qui rit aux éclats ! Que de bons moments partagés ensemble. Bébé partira à 18h30 : Alice échange quelques mots avec son papa venu le chercher. Elle a appris, avec le temps, à garder la bonne distance : s'intéresser à leur vie sans être indiscrète, dévoiler un peu la sienne sans trop en dire. Leur enfant doit rester au centre de ces transmissions, même si, avec le temps, il arrive qu'une réelle complicité s'installe et que les échanges deveniennent plus personnels.

Alice a travaillé sur une amplitude horaire de 11 heures : elle est fatiguée mais heureuse. Aujourd'hui, tout s'est très bien passé au Pays des Merveilles : pas de petite blessure, d'accident ou d'enfant malade, pas de repas renversé ou de biberon régurgité, pas de demande parentale impossible à satisfaire ou de remarque désobligeante, pas de stress ou de situation d'urgence, bref, c'était une journée idéale.....
Françoise Näser

est l'auteure de "une vraie vie de nounou"

toujours en librairie,

ou sur les sites de vente en ligne :

           

 

Toutes les photos sont personnelles, sauf les deux dernière issues de :
cv-cuisinier.com/
Guides pratique.fr

 


Laisser un commentaire ?

Par Tatienathou le 11.05.2015


Comme à chaque fois tellement bien écrit, et l'exact description d'une journée dans la vie de toutes les assmats, merci . Amicalement, bizz

0 Réponse(s)

Vous n'êtes pas connectés !

Pour pouvoir vous connecter, veuillez vous connecter s'il vous plait

Se connecter a mon compte Créer un compte

Les catégories

Facebook

Les Dernières publications

Les derniers commentaires