Connexion
menu.blog.press_title menu.blog.current_title menu.blog.monthly_chronicles_title menu.blog.event_title menu.blog.book_chronicles_title menu.blog.manually_activity_title menu.blog.law_articles_title
Navigationhome menu.home list_alt menu.blog.title person menu.home_title school menu.biography_title mail_outline menu.contact_title

Et du côté des papas ?

Ma chronique de février 2018 :

Le désir de transmission, c’est ce qui avait motivé Sébastien à devenir papa. Avoir un petit d’homme à lui, auquel il pourrait apprendre tout ce qu’il savait, lui faire découvrir le monde, lui montrer les joies et les bonheurs de la vie, lui faire partager ses souvenirs. L’exemple d’un père au foyer de son entourage qui avait élevé ses enfants tandis que sa femme, elle, avait fait le choix d’une carrière professionnelle, l’avait fortement marqué : enfant, il participait avec ses petits voisins à la construction de fusées inspirées de celle du Professeur Tournesol, à l’édification de cabanes dans le jardin, toujours plus hautes et plus complexes, à des expériences d’Arts plastiques passionnantes et enrichissantes et aux sorties sportives. Créativité, émulation et stimulation étaient au rendez-vous ! Ce désir de transmettre à son tour avait grandi au fil du temps, tandis que l’envie d’avoir un enfant se faisait toujours plus pressante. Et le voilà enfin, ce joli bébé ! La trentaine passée, une fois sa situation professionnelle établie, Sébastien est enfin devenu papa. Pour un homme, la grossesse garde néanmoins bien des mystères. Il lui avait fallu faire un gros effort intellectuel pour imaginer qu’un petit être grandissait pour de bon dans le ventre de sa femme : impossible de ressentir physiquement les changements et les évolutions, et seule son imagination pouvait l’aider à dépasser la notion abstraite de gestation. Pour un futur papa, participer à la grossesse de sa femme c’est se rendre aux rendez-vous médicaux avec elle, aux cours de préparation à l’accouchement chez la sage-femme, et pour les papas connectés, c’est aussi télécharger l’application BabyCenter*qui permet d’accompagner les futurs parents dans la découverte de leur bébé ce qui les aide à se projeter. Mais rien n’est plus émouvant néanmoins que d’entendre pour la première fois, à l’échographie, battre le petit cœur de son bébé, si vite et si fort. C’est réellement un être vivant qui grandit bien au chaud, jour après jour, et qui finit un beau matin par montrer le petit bout de son nez ! Si les cours de préparation à l’accouchement avaient abordé un grand nombre de sujets, comme l’allaitement, la préparation du bain, ou le portage, une fois le nouveau-né âgé d’à peine quelques minutes dans les bras, Sébastien a tout oublié. L’émotion est intense, la peur de mal faire aussi. Les équipes sont là pour rassurer les nouveaux parents, les encadrer, les entourer avec respect, patience et une pointe d’humour. Dans un état second Sébastien coupe le cordon ombilical et serre son petit bébé si fragile et si vulnérable tout contre sa peau. Un lien fort et indéfectible s’établit dès ce moment-là. Le voilà devenu papa !

Bien avant la naissance de Timothée, la question de la garde du bébé s’était posée. Quel mode d’accueil choisir ? Sébastien en avait parlé autour de lui à ses amis et collègues. Deux écoles s’affrontent : la crèche et les assistantes maternelles. Confier son enfant à des inconnus, quelle angoisse ! Pour certains, la crèche est la panacée et regroupe toutes les vertus, pour d’autres c’est une « usine à bébés, un nid à bactéries ». Sébastien sait, lui, que parmi les assistantes maternelles on trouve aussi le pire comme le meilleur : comment choisir la bonne personne pour s’occuper de leur bébé ? Afin de ne se fermer aucune porte, Sébastien inscrit Timothée sur la liste d’attente des crèches municipales de sa commune et parallèlement, se rend au Ram dont la responsable lui vente les mérites : les locaux sont flambants neufs, le fonctionnement et les activités proposées semblent idéales. La liste des assistantes maternelles qui fréquentent le Ram est à leur disposition, tandis que la liste de toutes les assistantes maternelles de la commune est, elle, disponible en Pmi. Très peu pour Sébastien qui n’a aucune envie de passer ses journées suspendu au téléphone ! Il préfère visiter les sites de petites annonces sur internet et très vite, voilà les jeunes parents submergés de réponses. Les annonces sont parfois courtes, mal formulées et sans visuel : celles-ci sont éliminées d’office, car le packaging, ça compte aussi, quoi qu’on en pense ! D’autres au contraire décrivent au mieux la personnalité de la candidate, son environnement et sa manière de travailler : quelques photos permettent de se faire une idée générale. Pour Sébastien, la première impression est primordiale ! Avec sa femme, ils finissent donc par sélectionner trois assistantes maternelles : la première, peu loquace, sans espace de jeu pour les petits mais avec une multitude d’écrans dans le salon ne leur inspire guère confiance. La seconde, tout au contraire est une véritable pro, avec de nombreuses formations à l’appui mais jeune et sans grande expérience. Son environnement, son livret d’accueil et son positionnement professionnel leur plaisent beaucoup et ils s’imaginent très bien Timothée grandir chez elle. Son tarif horaire est à la hauteur de ses compétences, c’est à dire bien au dessus de la moyenne. Ils hésitent, font leurs comptes, hésitent à nouveau. Il leur reste encore la dernière candidate à rencontrer : pour elle, ils auront un vrai coup de cœur ! Son salon plein de jouets, sa tendresse avec les petits accueillis, son expérience des enfants, son calme, tout cela les rassure. Elle n’a pas fait de formation particulière, si ce n’est la langue des signes pour bébés, ce qui leur plaît beaucoup, n’a pas de livret d’accueil, ne fréquente pas le Ram : pourtant c’est elle qu’ils vont choisir pour s’occuper de leur tout-petit. Dans les bras de cette nounou-là, leur bébé grandira sereinement, ils en sont sûrs !
Françoise Näser

             Sortie septembre 2018

 

* https://www.babycenter.fr/mobile-apps

Les illustration sont de Jeanne Ashbé :
https://jeanneashbeblog.tumblr.com/

       

thumbs_up_down pages.articles.article.notes_title

info Vous devez être connecté pour voter. Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous à votre compte ChroniqueAssmat.

0 resources.articles.comments.title

resources.articles.comments.empty

resources.articles.comments.publish_title

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter. Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous à votre compte ChroniqueAssmat.